À Saint-Martin-du-Vivier, il invente les chaussettes qui sentent bon ! – Paris Normandie

[ad_1]

Parce que tout le monde en porte et que chacun a déjà vécu l’inconfort des fumets désagréables de ses pieds soit chez des amis, chez le médecin ou encore lors de l’achat de souliers, Olivier Seuwin déclare avoir trouvé « la » solution et fondant en avril la société Kupidon à Saint-Martin-du-Vivier. À 38 ans, sorti d’une école de commerce et aujourd’hui dans le diagnostic immobilier, Olivier Seuwin avait « toujours le rêve de fonder une marque de vêtement ».

Cinq senteurs disponibles

Après sept mois d’études, il a développé, la première gamme de chaussettes et de caleçons « qui sentent bon » grâce à la méthode de la microencapsulation. De fabrication 100 % française, les textiles haut de gamme sont réalisés à Les Cars (Haute-Vienne) et Châteauneuf-en-Thymerais (Dordogne) et le traitement est réalisé à Malaunay chez Robert Blondel. Les produits sont parfumés, en premier lieu, par le Kupidon Origine qui tient entre 15 à 20 lavages. L’innovation tient dans le fait que chaussettes et caleçons sont à nouveau parfumables à l’aide de sprays (8 € l’unité).

Cinq senteurs sont disponibles. La collection compte, pour le moment, 16 teintes de chaussettes de taille 36 à 46 (12 € la paire) et 3 pour les boxers (29 € la pièce). « C’est à destination des hommes coquets qui font attention à leur hygiène. C’est une façon de se différencier » argumente Olivier Seuwin dont les produits sont disponibles sur le site www.kupidon.fr

[ad_2]
Source